espace professionnel


 

 

La presse en parle...

À partir d’un argument pour le moins original, Jean-Luc Annaix a imaginé un délicieux spectacle musical (…) L’interprétation tout en légèreté et humour de Christine Peyssens et Fabrice Redor parachève cette réussite.
Télérama - Michèle Bourcet

Accompagnée au piano par Pascal Vandenbulcke, la soirée ne convient qu’aux esprits libres et subtils.
Politis - Gilles Costaz

Salle comble aux Lucioles, car le bouche-à-oreille l’a décrété : « Battements de cœur pour duo de cordes », de Jean-Luc Annaix (Théâtre-Nuit), est un vrai et rafraîchissant plaisir. Un piano, deux acteurs/chanteurs/danseurs épatants, l’histoire d’un beauf vociférant dont les deux cordes vocales exaspérées se font la malle, des jongleries verbales, des claquettes, d’inédites saynètes… Qu’aujourd’hui à Nantes, dans la patrie de l’enchanteur Jacques Demy, un metteur en scène écrive de A à Z des comédies musicales à ce point pétillantes a quelque chose de rassurant…
Le Canard Enchaîné – Jean-Luc Porquet

« Battements de cœur pour duo de cordes », une comédie musicale raffinée et très réussie.
France Musiques - Benoît Duteurtre (émission « Etonnez-moi, Benoît »)

Ce petit bijou, signé Jean-Luc Annaix, est interprété par un duo chic et choc : Christine Peyssens et Fabrice Redor. Accompagnés d’un piano rutilant comme un orchestre, ils savent tout faire. (…) Un régal pour tous les âges.
Le Parisien - Anne Dalbard

Annaix a de l’esprit dans ses mots et sa musique. Fabrice Redor et Christine Peyssens ont un jeu subtil d’arabesques. Le charme de l’anti-show-bizz.
Zurban - Gilles Costaz

Christine Peyssens et Fabrice Redor jouent les urgentistes hautement qualifiés, talentueux et, encore plus rare, modestes.
Le Journal du Dimanche

Quand les cordes vocales d’un personnage acariâtre en ont marre de vitupérer des vociférations contre la terre entière, cela donne 95 minutes de petit bonheur !
La Tribune

Pour incarner ces cordes vocales, il fallait de la grâce et de l’humour. Christine Peyssens et Fabrice Redor leur apportent finesse, intelligence et de la poésie en plus.
Pariscope - Lise de Rocquigny

Après avoir fait subir au bonhomme une torture laryngée - on a un numéro langagier aussi hilarant que virtuose ses deux cordes vocales se font la malle. Point de départ astucieux, mais qui paradoxalement met Annaix dans le cas épineux de faire du héros de sa comédie musicale… un personnage aphone ! Mais Annaix a de la ressource ; claquettes, mimes burlesques, contrepoints pianistiques prennent la relève, et surtout Christine Peyssens a de l’abattage pour deux. (…) C’est musicalement irréprochable et inventif dans la bonne tradition de la maison.
L’Humanité - Jean-Pierre Siméon

BATTEMENTS DE CŒUR (POUR DUO DE CORDES)

Comédie musicale de Jean-Luc Annaix
Heart's accord
Version surtitrée en américain. Traduction Steve Moyer
Latidos de corazon
Version surtitrée en espagnol. Traduction Adeline Massot

Production ThéâtreNuit avec l’aide de la Ville de Nantes, du Ministère de la Culture et de la Communication/Drac des Pays de la Loire, du Conseil Régional des Pays de la Loire, du Conseil Général de Loire-Atlantique et de la Ville d’Orvault.

L’histoire
Elly et Lisa, talentueuses cordes vocales, vivent un enfer dans la gorge de leur très antipathique propriétaire, un certain Jean-Paul Le Rincheux. Vociférateur-né, il passe son temps à hurler sur sa femme Arlette, devenue au fil des années son souffre-douleur. Elly et Lisa aspirent quant à elles à être mieux traitées et rêvent secrètement d’une vie plus douce : un beau jour, elles décident de passer à l’action… Leur départ va entraîner une extinction de voix retentissante qui va bouleverser la vie du couple Le Rincheux.

Le propos
Battements de cœur (pour duo de cordes) repose sur une succession d’allers-retours entre la maison du couple Le Rincheux et l’arrière-gorge de Jean-Paul. C’est l’univers typique de chacun de ces lieux qui crée ici la dynamique. L’affrontement entre le monde de la bêtise et de la violence et celui de la fantaisie, de la délicatesse et du rêve y est permanent. Tenu en haleine d’un bout à l’autre du spectacle, le public ne sait jamais où cette histoire va l’entraîner. Si, comme bon nombre d’œuvres conçues par Jean-Luc Annaix, Battements de cœur (pour duo de cordes) se présente sous la forme d’une fable accessible à tous, c’est que plusieurs niveaux de lecture sont en effet exploités. Mais, le spectacle a d’abord et avant tout été conçu en hommage à cet extraordinaire outil qu’est la voix humaine.

La forme
Deux comédiens-chanteurs, Christine Peyssens et Fabrice Redor, rompus à toutes les disciplines de la comédie musicale interprètent tous les personnages de Battements de cœur (pour duo de cordes) et c’est ce qui fait précisément la force du spectacle. On passe en un clin d’œil de la farce grotesque à la fantaisie et du rire à l’émotion. Passages chantés et parlés fusionnent jusqu’à ne plus se différencier. Au fil du spectacle, on s’aperçoit enfin que le thème de la voix est universel, qu’il s’adresse à chacun d’entre nous et qu’il relève au bout du compte de l’intime.

Spectacle phare de la compagnie, créé en 2001 à Nantes, Battements de cœur (pour duo de cordes) a été représenté à ce jour 330 fois en France, dont l'Île de la Réunion, mais aussi en tournée aux Etats-Unis, en Suisse, ainsi qu’à l’Île Maurice.

 

 

Générique
Livret, chansons et mise en scène - Jean-Luc Annaix

Mélodies additionnelles Christine Peyssens
Direction musicale Pascal Vandenbulcke

Interprétation Christine Peyssens, Fabrice Redor
Accompagnés au piano par Pascal Vandenbulcke ou Vincent Rébillard

Scénographie Alain Burkarth, Lumière Christophe Olivier, Fabrication des faux nez Stéphanie Orillard, Costumes Martine Ritz, Régie lumière Fabrice Vetault ou Philippe Laurendeau, Régie son Manuel Menes, Administration-production Christine Souchaire


Réseau social

Partager

Ou
retrouvez-nous sur

Nos partenaires

 

Jeudi 17 août 2017

Mentions légales

Partenaires

Contact

design by Subst@anceS